Rapport de la DG au conseil
décembre 2021

par Cindy Finn, Directrice générale, CSLBP

La Commission scolaire Lester-B.-Pearson a récemment déposé son rapport annuel et l’a transmis à la communauté et au ministère de l’Éducation. L’année scolaire 2020-2021 a été hors de l’ordinaire, d’abord à cause de la COVID-19, mais aussi en raison de tout ce que nous avons accompli malgré cette pandémie. Nous avons constaté une augmentation du taux de diplomation, nous avons porté une attention consciente à la santé et à la sécurité de nos élèves et de notre personnel et nous avons intensifié nos efforts pour maintenir l’engagement des élèves. 

L’enseignement et l’apprentissage se sont poursuivis malgré des situations très difficiles, à savoir les bulles, les masques en classe, les horaires hybrides des élèves du secondaire, les fermetures de classes à cause des éclosions et l’annulation des activités parascolaires, qui ne représentent que certains des enjeux avec lesquels nous avons dû composer. Malgré les défis, nos élèves nous ont révélé dans le sondage OURSCHOOL à quel point il leur importait de revenir à l’école et combien leurs enseignants ont travaillé fort pour les aider à apprendre en toute sécurité.  

Nous avons dû, pour réagir à la COVID-19, imaginer des solutions novatrices. Nous sommes très fiers de notre académie en ligne qui a prodigué des services à plus de 700 élèves, de la maternelle à la 11e année, dans un environnement entièrement virtuel. Nous disposions d’un délai très court pour organiser les services et former les enseignants. Au sein de notre réseau, ces derniers ont utilisé plus souvent les lieux extérieurs d’enseignement. 

L’équité, la diversité et l’inclusivité (ÉDI) ont aussi cosntitué un point central pour notre communauté l’an dernier. Pendant que les membres du groupe de travail ÉDI se réunissaient assidûment et préparaient leur rapport final exhaustif, nous n’avons pas attendu pour commencer à travailler avec la direction, le personnel et les élèves à mieux comprendre les enjeux portant sur les privilèges, les préjugés et l’équité et à entreprendre la lutte contre la discrimination et la marginalisation dans notre réseau. 

Évidemment, les défis de la dernière année scolaire se reportent sur l’année en cours. La COVID-19 demeure une préoccupation principale à cause de l’arrivée du variant omicron et prouve que la pandémie n’est pas encore finie. La semaine dernière, nous avons commencé à distribuer des tests rapides aux élèves du primaire et nos dernières trousses ont été remises aujourd’hui. Nous savons que les mois d’hiver à venir et l’apparition de ce nouveau variant entraîneront d’autres stresseurs, mais nous nous y préparons du mieux que nous pouvons. 

Les classes ont pris fin brusquement le 20 décembre dans notre réseau pour respecter un décret gouvernemental. Ce fut une fin abrupte à un trimestre d’automne très occupé et nous l’hiver est maintenant à nos portes. Les cours en présentiel devaient reprendre le 10 janvier, mais nous communiquerons virtuellement avec les élèves à notre retour à l’école le 5 janvier 2022. Nous nous préparons à divers scénarios étant donné l’incertitude qui plane sur nous à cause de la pandémie.  

D’ici là, j’espère que vous prendrez tous une pause bien méritée. Prévoyez du temps pour vous et vos proches afin de vous éloigner de l’agitation de la vie quotidienne et de ralentir pour admirer la beauté et la bonté qui nous entourent. Quand vous serez remplis de cette gratitude et de cet émerveillement, n’oubliez pas de les transmettre. La bonté ne coûte rien et rapporte beaucoup.  

En cette période de l’année, nous nous souhaitons habituellement de la joie, de la paix et de la prospérité. Cette année plus que jamais, nous devons répandre du bonheur, aider nos voisins et ceux que nous rencontrons et nous entraider en ces temps difficiles.

Je souhaite à tous une joyeuse pause des fêtes et de la santé. Pour ceux d’entre vous qui célèbrent Noël ou la fête de Kwanzaa, je vous souhaite aussi des joyeuses fêtes. Souhaitons-nous du meilleur en 2022.